15 novembre 2018

Ce que l'on s'inflige

Ce matin, au boulot, je me suis retrouvée entre deux personnes qui s'engueulaient. Le ton est monté, je n'étais d'accord ni avec l'un ni avec l'autre. Je n'ai pas bronché. Pas très courageux, j'en conviens. Mais je n'avais pas envie de m'en prendre plein la tronche...

Je déteste les conflits. Ça me tétanise. Surtout que dans le cas présent, il n'y avait aucune raison de s'énerver, c'est simplement la conséquence de la fatigue et de l'usure du quotidien.

Car oui, le travail use nos nerfs... et c'est difficile de prendre du recul.

On aurait pu éviter cette engueulade, se parler et s'expliquer calmement. Ça n'a pas été le cas.

Je vous éviterais le couplet sur la bienveillance, tout ça, tout ça !!! 

Mais j'en viens à me demander "comment peut-on s'infliger ça ?"

Tout ça pour quoi ? 

Le monde du travail est cruel, ça me fatigue, je ne suis pas armée pour me battre continuellement contre les humeurs ou les coups bas des uns et des autres !

Bref, ce soir, je suis contrariée. Et je pense que je ne suis pas la seule.

Allez, l'exprimer ici c'est déjà un bon début pour se vider la tête et passer à autre chose.

Extrait-Toutplaquer-Mathou-Prendre-lair

Posté par camparisoda à 19:56 - Commentaires [1] - Permalien [#]